Attention, il y a du nouveau à l'observatoire... Suite à une offre très alléchante sur les petites annonces d'un forum bien connu, j'ai récemment craqué pour une caméra astro : la Starlight Xpress SXVR-H18 à base de CCD Kodak KAF8300 !

Le capteur CCD équipant cette caméra est identique à celui des QSI 583, ATIK 383l+, SBIG ST8300, QHY9, FLI Microline KAF-8300 et quelques autres modèles. Pourquoi choisir le modèle proposé par Starlight Xpress plutôt qu'un autre ? En réalité, pour plusieurs raisons :

  • Le rapport qualité/prix et la réputation de l'électronique des caméras Starlight Xpress. J'étais déjà ravis de la qualité de ma Lodestar.
  • Le faible poids et la taille de la caméra. Seulement 400g sur la balance.
  • Le rapatriement des images en bin1 en seulement 4,5s !
  • La possibilité de l'utiliser avec une roue à filtres évolutive et un diviseur optique d'excellente qualité, parfaitement adapté à la Lodestar.
  • La possibilité de travailler à 40 degrés sous la température ambiante.

Immédiatement après l'achat de la caméra, j'ai fait l'acquisition de la roue à filtres motorisée Starlight Xpress.

La caméra était livrée avec le SX Cooling Enhancer, un petit ventilateur externe qui permet d'obtenir le meilleur delta T possible en aidant à évacuer la chaleur émise par le double étage peltier interne.

La roue à filtres ouverte, montrant le carrousel pour 7 filtres 36mm. Sur la photo, seuls les filtres Ha, SII et OII Baader sont en place. Les filtres LRVB Baader ont été installé quelques jours plus tard en raison de délais de livraison plus importants...

La roue refermée...

J'ai également reçu un carrousel pour 5 filtres 2" montés.

L'ensemble caméra + roue à filtres génère un faible backfocus, parfaitement compatible avec mon réducteur/correcteur de focale réglable William Optics AFR-IV sur la FLT110 TEC.

J'ai d'ailleurs profité de l'installation de la caméra et de ses accessoires pour faire quelques modifications complémentaires, notamment l'installation d'une nouvelle bague SkyMéca faite sur mesure !

Cette bague, d'un diamètre d'environ 3" d'un coté et 2" SCT de l'autre me permet de visser directement le réducteur/correcteur à la sortie du porte oculaire tout en supprimant complètement les problèmes de Tilt introduits par le système de serrage à trois points d'origine.

Le réducteur/correcteur William Optics AFR-IV, tel qu'il est commercialisé, avec sa bague 2" :

Le même sans sa bague 2" :

La bague SkyMeca en place sur le porte oculaire :

Le réducteur/correcteur vissé directement à la sortie du porte oculaire grâce à la nouvelle bague :

A la réception de cette bague, j'ai eu la très agréable surprise de constater qu'elle était anodisée noir brillant à l'extérieur (comme le porte oculaire Feathertouch) et anodisée mat à l’intérieur (pour éviter les reflets), comme les bagues de marque Takahashi !!! Il y a tout de même une énorme différence avec Takahashi : LE PRIX !!!

Didier Chaplain de SkyMéca est un ami mais c'est avant tout un grand professionnel et c'est en toute sincérité et sans quelconque intérêt que je vous recommande d'acheter chez lui. En terme de rapport qualité/prix je ne connais personne qui lui arrive à la cheville. Il travaille principalement sur mesure et son superbe boulot mérite bien un petit coup de pub !

Après avoir tout réglé et aligné correctement (merci CCD Inspector !), j'ai fait mes premières armes avec la nouvelle CCD... Premier constat, le passage de l'APN à la CCD est surprenant. Même si les capteurs CCD Kodak ne sont pas aussi sensibles que les modèles produits pas SONY, et grâce à la thermorégulation de la caméra et son très faible bruit de lecture, les résultats sont assez bluffants ! Ces deux dernières nuits j'ai fait des essais de 1mn, 5mn et 20mn sur différents objets : M51, M3, IC434, M81/M82, M104, La chaîne de Markarian, M95 et sa supernova...

Crop sur le centre d'une image brute de 20mn à -20°C après réglage ultra rapide des niveaux. Pas de filtre, aucun traitement. Mise au point très approximative :

Sur la plupart des objets testés, la SXVR-H18 l'emporte largement sur le 1100d en terme de sensibilité. De plus, et c'était bien sûr prévisible, le bruit thermique a presque totalement disparu avec la CCD ! Les brutes sortant de la H18 me font penser aux images APN déjà traitées. Il y a de quoi s'amuser pour un bon petit bout de temps !