Le toit de l'observatoire étant désormais motorisé il me fallait un moyen pour vérifier qu'il ne risquait pas de rentrer en collision avec les télescopes ou la monture !

J'avais, dans un premier temps, pensé à vérifier l'état de la monture via ASCOM et EQMOD (monture parquée ou non) mais cette solution s'avérait relativement complexe en mettre en œuvre. Je me suis donc orienté vers une solution beaucoup plus simple et tout aussi efficace que la première ! En fouillant au grenier j'ai mis la main sur sur ensemble de capteurs IR pour barrière optique... Après quelques tests rapides je me suis dit qu'ils feraient l'affaire !

Une heure plus tard ils étaient installés dans l'observatoire ! Ça fonctionne... Il m'est désormais impossible de fermer le toit si le faisceau est coupé par un télescope. Par contre il me reste à tester le système de nuit car mon Canon 350d modifié risque fort d'être sensible à cette lumière (IR) invisible à nos yeux... Dans ce cas il me faudra modifier légèrement l'installation afin de pouvoir couper l'alimentation des capteurs durant les poses.