Ça y est, j'ai réussi pour la première fois à utiliser mon observatoire à distance (à 50m, via le réseau local) ! Ce n'était qu'un premier essai mais les résultats sont prometteurs. Pour que tout soit vraiment « parfait » et fiable il me reste encore quelques petites choses à régler et à installer :

1. Rajouter un PC. En effet, un seul PC n'est pas suffisant pour gérer autant de flux USB...

2. Être en mesure de refaire un alignement à distance sur 1 ou N étoile(s) en cas de plantage ou tout simplement pour améliorer la précision du GOTO d'une nuit sur l'autre. Un copain astro, Jérôme Rudelle, m'a conseillé de faire comme lui, c'est à dire utiliser une webcam modifiée longue pose, en parallèle du scope pour voir un champ d'étoiles important, un peu comme si j'avais l'œil derrière le chercheur. C'est une bonne idée, a étudier donc... En attendant je me suis aussi intéressé à une solution gratuite d'astrométrie : Elbrus, un logiciel capable d'analyser une image du ciel avec quelques étoiles et calculer les coordonnées du centre de l'image ! Mes premiers essais du logiciel m'ont impressionné (malgré quelques ratés...) ! C'est surprenant de voir le logiciel travailler et identifier les objets d'une image du ciel, je vous le recommande !

Elbrus a trouvé le centre de l'une de mes images (M81 + M82) :

3. Installer des outils de mesure météo : Station météo informatisée, Détecteur de nuages et/ou caméra All Sky.

Donc, voici ma « première lumière » à distance avec la C80ED, guidée par Guidemaster et ma nouvelle PL1M sur le C11, le tout supporté par la N-EQ6. Le focus est à revoir, je n'avais pas prévu de faire de photo, simplement quelques tests à distance. Résultat : M81 + M82, 1H24 de pose à 800ISO, images individuelles de 7mns, darks, offsets mais pas de flats.

M81 + M82